Ce site Internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies sur votre appareil tel que mentionné dans nos Informations sur les cookies.
Réserver maintenant

Le bâtiment

  • 33287375
  • 33287393

Le bâtiment

33287500

Le bâtiment de montagne qui abrite l’hôtel fut construit à la fin du XIX siècle comme Douane du Corps de Carabiniers, à 5 Km. du port du Somport, pas frontalière avec la France. Situé en haute montagne à 1300 mètres d'altitude entre Los Arañones (aujourd'hui Canfranc-Estación) et la frontière (Candanchú, Astún et Somport).

Le nom de Santa Cristina vient de l’ancien monastère de Santa Cristina de Somport du XI Siècle dont les ruines se trouvent à 4 Km. de l’hôtel, à Candanchú. Ce monastère devint un des trois hôpitaux auberges de pèlerins le plus important de la chrétienté, et s’occupait des pèlerins allant à Saint Jacques qui venaient par la vallée française de l’Aspe.

33287509

Ses pierres ont été et sont témoins privilégiés de l’histoire des Hautes Pyrénées. Depuis les pèlerins du Chemin de Saint Jacques qui passe à côté de l’hôtel; à travers la visite du roi Alphonse XIII à Canfranc pour l’inauguration de la Gare International du Chemin de Fer; jusqu'au voyageur qui nous rend visite aujourd'hui pour profiter d'un hôtel avec charme en pleines Pyrénées.

Le bâtiment de l'Hôtel a toujours cohabité avec le Fort de Col de Ladrones, qui le surveille d'en haut, prenant ainsi le nom de Caserne de Carabiniers de Coll. Après la dissolution du Corps de Carabiniers et le transfert du contrôle des frontières à la Guardia Civil, furent ces dernières les habitants du bâtiment jusqu'à son abandon pendant les années 70 du vingtième siècle.

33287521
Le bâtiment fut transformé en hôtel en 1991 et, aujourd’hui, possède des installations inaugurées en décembre 2006 après une réforme totale qui intégra le Petit Spa, le restaurant El Boj, les salles de réunions et événements, la terrasse panoramique et la décoration unique de Vicente García Plana.

Tout le projet fut dirigé par l'architecte Ignacio Arzubialde.